menu

Podologue à Biarritz, 32 ans d’expérience avec le thermoformage et les semelles posturales

Publié le 6 mars 2018

« Les semelles ScientiFeet sont esthétiques, on a un réel gain de place dans les chaussures »

Depuis quand vous utilisez la solution ScientiFeet ?

J’ai utilisé la solution pour la première fois en avril 2016, il y a donc un an et demi maintenant, en commençant par me faire ma propre paire de semelles pour les tester.

La/les technique(s) utilisée(s) avant  ?

Thermoformage et semelles posturales.

Les arguments de la bascule vers la solution ScientiFeet ?

Déjà car c’est une solution d’avenir. Je suis certaine que dans quelques années, pratiquement toutes les semelles seront fabriquées par impression 3D. Les semelles ScientiFeet sont esthétiques, on a un réel gain de place dans les chaussures, ainsi qu’un gain de poids car elles sont très légères. Pas ou peu d’usinage à faire pour les retouches, donc peu de travail de laboratoire.

Je tiens également à insister sur le fait que ce n’est pas parce que ces semelles sont réalisées en 3D que la semelle se fabrique toute seule : cette technique demande des connaissances en podologie, ainsi qu’un examen clinique sophistiqué pour réaliser une semelle efficace. Au même titre que les semelles thermoformées si le moulage est mal fait ou si le choix des entités ne sont pas adéquates au patient, la semelle ne sera pas performante. Il ne faut pas croire que c’est une solution standard, d’où l’intérêt de la technique.

Un des autres réels avantages de la solution, c’est la technologie qu’il y a derrière. J’aime beaucoup le fait de pouvoir choisir le paramétrage des semelles, et qu’il y ait d’innombrables possibilités car cela me permet de réaliser un produit unique à chaque fois.

Quels sont les résultats obtenus par rapport aux points où vous étiez sceptique avant de vous lancer ?

Je dois avouer qu’au départ je n’étais pas du tout réceptive. Il a fallu que je vois et que je teste le produit avant d’adhérer.

J’ai alors été bluffée par l’alvéolage car avant de voir le produit j’imaginais la semelle en monobloc avec des densités constantes sur son ensemble. Ce qui m’a beaucoup plu, c’est de pouvoir choisir le paramétrage sur des zones particulières. Je trouve alors le produit plus technique qu’avec les autres méthodes, car les zones de paramétrages sont plus petites et permettent un réglage précis de la semelle.

Comme tout nouveau produit, j’étais inquiète du résultat et me demandais si les gens allaient bien le supporter. J’ai finalement obtenu de très bons résultats, avec évidemment quelques échecs, mais au même titre qu’avec les autres semelles, c’est tout à fait normal.

Le plus dur dans la solution, c’est de choisir le paramétrage. Cela demande une certaine réflexion, surtout au début vu le nombre de possibilités qu’offre la solution, mais avec un peu d’expérience, on arrive vite à bien le gérer.

Recommanderiez-vous ScientiFeet ? Pourquoi ?

Oui sans hésitation, et je l’ai d’ailleurs déjà fait.

Je recommanderais ScientiFeet pour exactement les mêmes raisons que celles qui m’ont décidée à aller vers cette solution : légèreté de la semelle, esthétisme, gain de place dans les chaussures, tout en permettant au podologue de garder la main sur le diagnostic et le paramétrage avec d’innombrables possibilités. A mon sens, l’avenir des semelles c’est avec l’impression 3D.